Plaidoyer pour la réhabilitation d’un réceptif hôtelier

Bondoukou – Les habitants de Gansé, un village riverain du parc national de la Comoé, dans le département de Nassian

(Nord-Est ivoirien, région du Bounkani) ont plaidé pour la réhabilitation du « Calao safari club », un réceptif hôtelier proche de la localité.

Cet hôtel de 25 chambres climatisées, situé au cœur du parc accueillait de nombreux touristes étrangers et nationaux mais depuis de nombreuses années, ce joyau architectural est dans un état de dégradation très avancée.

« L’hôtel, avant, nous apportait de l’argent pour s’occuper de nos familles, donc on veut que le Gouvernement nous vienne en aide en faisant fonctionner l’hôtel », a fait savoir Yao Kouakou Alain, un guide touristique dans le parc.

Selon Gboko Antoine, un jardinier qui s’occupait jadis de la piscine de l’hôtel, le site attirait des phacochères sauvages, des éléphants et autres animaux admirés par les touristes qui les observaient à travers des vitres de sécurité.

« Aujourd’hui, l’hôtel est fermé, cela me fait très mal. Je m’attendais pas à sa fermeture et nous sommes surpris et je souhaite que l’hôtel soit remis sur pied », a-t-il regretté.

Selon des sources proche de l’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR), des démarches sont entreprises auprès d’une structure sud-africaine spécialisée dans la réhabilitation des sites touristiques en vue de remettre à neuf le « Calao safari club ».

zaar/cmas

Source: AIP