Des conseils pour bien choisir son oreiller

Accessoire essentiel des nuits de qualité, l'oreiller est au coeur de notre literie. Il ne faut donc pas le prendre à la légère !

Mais comment s'y retrouver parmi toute l'offre du marché ? Quels critères retenir entre densité, matière, forme, confort ? Suivez nos conseils pour vous aider à bien choisir l'oreiller qui accompagnera votre sommeil !

Pour dormir sur ses deux oreilles, mieux vaut investir dans un bon oreiller ! Tous nos conseils pour choisir celui qui vous convient le mieux !

Choisir son oreiller en fonction de ses habitudes

"Dis-moi comment tu dors, je te dirai quel oreiller choisir". Si un bon matelas est essentiel, il est nécessaire de choisir un oreiller qui prendra soin de votre corps.

Vous dormez sur le côté ? C’est la position la plus répandue. Pour que vos vertèbres soient parfaitement alignées, il faut que votre tête soit parfaitement maintenue : il n'est donc pas question de se passer d’oreiller ! Celui-ci doit prendre place sous la nuque à bonne hauteur pour combler l’espace avec votre matelas.

Vous dormez sur le dos ? Une position moins courante, souvent adoptée par les dormeurs qui bougent peu. De cette manière, le poids du corps est mieux réparti et favorise la détente, mais l’oreiller reste essentiel, car la nuque et les épaules doivent être correctement soutenus.

Vous dormez sur le ventre ? C'est la position la moins fréquente et la moins paisible car elle entraîne des contraintes anatomiques, et fait pression sur les voies respiratoires. Un oreiller adapté reste indispensable pour rendre cette position agréable.

Choisir la forme de l'oreiller

Un oreiller carré ou rectangulaire ? Le format carré est le plus répandu mais pas forcément le plus adéquat pour le lit. D'abord parce qu'il prend plus de place dans la longueur du lit, ensuite parce qu'il peut favoriser les mauvaises positions. Le dormeur à l'étroit aura même tendance à plier l'oreiller carré en deux, ce qui n'est pas recommandé pour un bon maintien de la tête. A moins de dormir sur le dos et de ne pas dépasser 1,75 m, privilégiez plutôt un oreiller de forme rectangulaire qui a l'avantage d'être plus large que long et de convenir aux dormeurs qui ont tendance à beaucoup bouger dans leur sommeil. Quant au traversin, il est relégué au rang des coussins de repos plutôt que de sommeil car il est bien trop haut pour la nuque.

Choisir la bonne densité pour son oreiller

Le choix de la fermeté d'un oreiller dépend une fois encore de la position que vous avez en dormant. Si vous dormez habituellement sur le côté, il vous faut choisir un oreiller ferme et épais (au moins 9 cm) pour garder un bon maintien de la nuque et respecter l'alignement de la colonne vertébrale. Si c'est sur le dos, privilégiez un oreiller medium, ni trop ferme ni trop moelleux, et moins épais (6 cm), pour favoriser l'enfoncement de la tête sans rompre le cou. Pour les dormeurs qui trouvent leur confort sur le ventre, l'oreiller doit être au contraire moelleux et bas (moins de 5 cm) pour ne pas cambrer le dos. En respectant ces quelques règles, vous favoriserez un sommeil réparateur et relaxant.

Choisir la matière de son oreiller

Pour bien dormir, si le choix de l'orientation du lit et du linge de maison est à prendre en compte, celui des matières qui composent l'oreiller est aussi responsable de la qualité du sommeil. Facile d'entretien et économique, le garnissage synthétique a l'avantage d'être anallergique mais il fait souvent transpirer. Les modèles à mémoire de forme, par exemple, en sont pourvus. Moins bon marché mais naturels et confortables, les oreillers garnis de duvet de canard ou d'oie durent longtemps, sont faciles à entretenir et offrent un moelleux incomparable. Ils peuvent toutefois être responsables d’allergies pour les sujets sensibles. Pour les dormeurs qui ont tendance à beaucoup transpirer, optez plutôt pour le garnissage en laine qui s'adapte à la température du corps, utile hiver comme été.

Source : deco.fr