Logement : Dream House lance ses activités en Côte d’Ivoire

3000 logements sont construits chaque année en Côte d’Ivoire alors que le besoin annuel est de 40.000, a révélé

le vendredi 15 décembre M. Messou, Directeur de l’Architecture au ministère de la Construction, de l’Urbanisme et de l’assainissement, au cours du lancement des activités de Dream House.

Représentant le ministre Isaac Dé, parrain de la cérémonie au lancement des activités de l’entreprise canadienne Dream House en Côte d’Ivoire, M. Messou a soutenu cette ’’initiative immobilière pluridimensionnelle’’. Créée par des jeunes Ivoiriens et Canadiens expérimentés qui veulent partager leur expertise Nord-Américaine de l’immobilier en Côte d’Ivoire, cette initiative va fortement contribuer à réduire le déficit de logement en Côte d’Ivoire estimé à 600.000 logements.

« Même avec la mise à disposition de logements sociaux, les chiffres du marché sont encore faibles, 3000 logements sont construits chaque année en Côte d’Ivoire alors que le besoin annuel est de 40.000 » a-t-il déploré, indiquant que pour l’atteinte des objectifs, l’apport du privé est fortement sollicité.

Innovation dans le secteur de l’immobilier, Dream House qui fêtait également son premier an d’existence ne veut pas construire des logements pour satisfaire le premier besoin d’avoir juste un toit ou reposer sa tête. Au-delà de se loger, elle offre des logements de très haut standing déjà équipés avec du matériel de pointe, une architecture unique du style des maisons nord-américaines et une technologie défiant toute concurrence.

La particularité de l’entreprise est que contre ce qui se fait habituellement, c’est la structure qui construit les logements à ses propres frais, les équipes et les revends par la suite. Il n’y a pas de souscription préalable.

Après plusieurs expériences dans d’autres secteurs d’activités, l’entreprise se déploie en Côte d’Ivoire pour répondre au besoin de se loger, mais surtout de très bien se loger.

Selon le Directeur Général, Armand Delbe, l’entreprise mise sur la crédibilité, la sécurité des maisons, l’expertise du collège des partenaires et l’innovation. Il a révélé que chaque pièce sera unique et les maisons qui sortiront de terre d’ici juin 2018 ne seront pas les mêmes que celle de 2019 ainsi de suite. 

« Nous disposons d’un espace à Bassam pour la construction de maisons de rêve suréquipées dans un paysage assez reposant dans la nature comme cela se fait au canada. Les prix iront de 50.000.000 FCFA à X millions. De plus, les maisons abriteront des bars ou boites de nuit à l’intérieur pour les personnalités qui ne voudraient pas être photographiées dans les lieux publics et seront équipées de véhicule de luxe avec le prix de chez le concessionnaire » a confié Mme Akessé, fondatrice de cet établissement immobilier.

« C’est une ville moderne avec toutes les commodités que nous allons vous offrir pour accompagner l’émergence» a ajouté François Mignon, l’administrateur de la structure.

Elisée B.
Source : Abidjan.net